Zone euro , le pire n’est pas encore sûr

Les coûts sont réduits à la fois pour les participants, qui ne doivent pas se déplacer, et pour les concepteurs de ces formations, qui peuvent atteindre un rapport entre l’audience et le coût plus bas que jamais.Au nom de cette règle générale, qui est l’équivalent scientifique de l’impératif, une morale positive peut prescrire à l’individu certains sacrifices partiels et mesurés, elle peut formuler toute la série des devoirs moyens entre lesquels se trouve renfermée la vie ordinaire.Composé d’un volet civil et d’un volet pénal, il substitue un cadre rationalisé et prévisible à une protection lacunaire faite de textes épars.Elle composera donc le réel avec des Formes définies ou éléments immuables, d’une part, et, d’autre part, un principe de mobilité qui, étant la négation de la forme, échappera par hypothèse à toute définition et sera l’indéterminé pur.Tout concourt cependant à nous faire croire que cette régularité est assimilable à celle de la nature.Ce qu’il y a de particulier, d’accidentel, d’anormal dans les impressions reçues et dans les idées produites, d’un individu à l’autre ou d’une phase à l’autre de l’existence du même individu, ne doit-il pas s’effacer et disparaître, de manière qu’en définitive il y ait accord entre les notions fondamentales, ou les règles de l’intelligence, et les lois fondamentales ou les phénomènes généraux du monde extérieur ?Le sort nous gâte aujourd’hui, comme les grands-pères gâtent dans la famille les petits enfants.Et la spéculation resta un phénomène limité, les milliards créés restèrent dans un certain milieu, la France n’en profita pas.pierre alain chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Est vraiment sage celui qui, sans présumer d’avance qu’on cherche à le tromper ou qu’on se méfie de lui, est capable de déjouer au moment voulu les ruses ».En réalité, la conscience ne jaillit pas du cerveau ; mais cerveau et conscience se corres­pondent parce qu’ils mesurent également, l’un par la complexité de sa structure et l’autre par l’intensité de son réveil, la quantité de choix dont l’être vivant dispose.A la fin des années 90, une bulle spéculative, touchant les sociétés des secteurs de l’informatique et des télécommunications surévaluées, a fini par éclater.

Publicités