Veut-on tuer l’assurance-vie ?

La difficulté ne se limite pas cependant aux frontières de la Chine.Jean-Thomas Trojani rappelle que science sans conscience n’est que ruine de l’âme.Un bourgeois français est tout ce qu’on veut, excepté un Français.Et développer avec eux une politique s’inspirant des processus de pré-adhésion qui ont été mis en œuvre avec les Peco., ne nous les donneraient pas davantage, si elles n’étaient accompagnées ou suivies du déploiement de la force musculaire, sous l’action de cette branche du système nerveux qui préside aux mouvements volontaires ; branche que l’on sait maintenant (par les découvertes de la physiologie moderne) être nettement distincte de la branche destinée à recueillir et à transmettre les diverses impressions sensorielles, aussi bien les sensations tactiles de chaud, de froid, de poli, de rude, que les sensations de couleurs, de sons, d’odeurs, de saveurs.Une proportion croissante de cols blancs a basculé sous ce statut avec des durées de travail accrues et des rémunérations moindres.Mais ma vue perçoit le mouvement sous forme d’une ligne AB qui se parcourt, et cette ligne, comme tout espace, est indéfiniment décomposable.Ce fut une visite amicale faite par Napoléon au tzar, visite faite en grande pompe, avec cet appareil militaire dont le fameux conquérant aimait à s’entourer.Nos sociétés ont atteint aujourd’hui un tel degré de décadence qu’elles en viennent à déléguer au secteur financier de telles responsabilités, et leurs devoirs les plus élémentaires vis-à-vis de citoyens dans la détresse.Entre 1985 et 1992, dans la dynamique insufflée par Jacques Delors, l’Acte unique européen produit des effets considérables : parallèlement au démantèlement des obstacles à la libre circulation et à la politique de concurrence, l’Europe développe des politiques de santé, de protection des consommateurs, d’environnement, de protection sociale…Et il ne convient pas de dire qu’on peut permettre à un hérétique de soutenir l’utilité ou l’innocence de son opinion, quoiqu’on lui défende d’en soutenir la vérité.La difficulté n’est pas nouvelle.Cette distinction existe entre les faits qui sont nécessairement considérés comme admis lorsqu’on demande si certaine conclusion découle de certaines prémisses, et ceux dont l’existence n’est pas impliquée par cette question.Moins on en parle, moins on prend soin d’elle.Je discutais un jour, qu’on me pardonne ce souvenir personnel, avec Agassiz cette grande question.

Publicités