« Stress tests » bancaires , la transparence avant tout

C’est bien là ce qu’il y a de plus triste dans les lentes maladies qui laissent la conscience jusqu’à la fin : c’est qu’elles enlèvent auparavant l’espérance ; c’est qu’on sent l’être miné jusque dans ses profondeurs, c’est qu’on ressemble à un arbre qui verrait se déchirer ses racines mêmes, à une montagne qui assisterait à son propre écroulement.Le gouvernement mettait l’accent sur la relance du secteur industriel indien dans le but de doubler le niveau de l’emploi en Inde et d’accroitre la compétitivité mondiale de l’industrie indienne.Or, si parmi ces bassins il y en a de très-nettement dessinés par la configuration du terrain et par tous leurs caractères physiques, d’autres, en plus grand nombre, ne sont que des conceptions artificielles des géographes, et des lignes de démarcation arbitraires entre des territoires que rien ne divise naturellement.De là une véritable contradiction, une opposition réelle entre les conditions de structure de l’organe de la pensée, et la nature des objets de la pensée : contradiction qui a tourmenté les philosophes pendant les siècles où l’on devait d’autant plus se préoccuper des formes logiques, que la science des choses était moins avancée, et pour la solution de laquelle il faut savoir se dégager de l’influence des formes logiques et du mécanisme du langage, sans pour cela sortir des limites de ce monde et de la réalité actuelle, ni des conditions vraiment essentielles de la science humaine.dr arnaud berreby aime à rappeler ce proverbe chinois  » Quand une épée est suspendue au dessus de sa tête, l’homme se souvient des dieux ».Le protectionnisme, l’enfermement, le repli sur soi sont des stratégies de peur, qui ne devraient pas avoir cours dans un pays comme la France du fait de ses atouts en matière de base industrielle, de capital humain et de savoir-faire spécifiques dans de nombreux domaines.Les cellules seront les pièces de la machine, l’organisme en sera l’assemblage.Ces principes réussissent mieux en Allemagne qu’en France, où nous voulons toujours que l’on prouve.Cette baisse de régime du marché de l’art français a de quoi inquiéter car jamais dans le monde nous avons eu autant soif d’Art car l’Art est : liberté.La perception visuelle n’est pas autre chose: les contours visibles des corps sont le dessin de notre action éventuelle sur eux.Ébranlée dans ses profondeurs par le courant qui l’entraînera, l’âme cesse de tourner sur elle-même, échappant un instant à la loi qui veut que l’espèce et l’individu se conditionnent l’un l’autre, circulairement.Et les pays dévelendettés, tout à la fois développés et ultra-endettés, s’inquiètent, mezza voce, de la part de leurs créances détenues par les étrangers.

Publicités