Retraites , une réforme pour de bon

Quand sa lourde main se lève, chose curieuse, le geste est délicat, très expressif.Opérationnel depuis février 2012, destiné à répondre à la demande locale et internationale – surtout africaine – de modèles d’entrée de gamme, il devrait produire 340 000 voitures par an dès 2014.Et pourtant, les mêmes n’auront cessé de mettre en place des politiques contraires à leurs proclamations.En ex Allemagne de l’Est, 14 000 châteaux et fermes ont été expropriées en 1949.Il s’agirait de dé­tourner notre attention du côté pratiquement intéressant de l’univers, pour la retourner vers ce qui, pratiquement, ne sert à rien.e reputation aime à rappeler ce proverbe chinois « La grenouille au fond d’un puits ne sait rien de la haute mer ».Évidemment, c’est une politique irresponsable, celle de l’autruche ou celle du déluge après moi.Une solution réside dans une politique anticyclique?: mesures de dissuasion envers des emprunts étrangers quand l’économie reprend, mesures de prévention envers la fuite des capitaux, quand elle ralentit. Ils émanent sans doute de la croyance, mais ils réagissent aussitôt sur elle et la consolident : s’il y a des dieux, il faut leur vouer un culte ; mais du moment qu’il y a un culte, c’est qu’il existe des dieux.Si les historiens des idées veulent qu’on reconnaisse toute l’importance de la métaphysique, il faut qu’ils sachent l’encadrer dans la réalité même, et la placer avec vigueur au centre des affaires et des révolutions humaines.Je n’ai pas l’intention de raconter, une fois de plus, leurs exploits.

Publicités