Les Infos de l’Immobilier

Au bout du compte, la solution à un tel « défi de la redistribution » a souvent tendance à résider dans davantage d’emprunt de la part des gouvernements. Si cette supériorité de l’homme, dans l’ordre de la connaissance, allait jusqu’à lui faire concevoir des vérités absolues et nécessaires, cela seul ferait pressentir, dans la règle de ses actes, l’intervention d’un principe pourvu de ce caractère de nécessité et de rigueur absolue. L’accès aux soins s’est profondément dégradé : déserts médicaux dans certaines campagnes et banlieues, raréfaction des médecins de secteur 1 dans les grandes villes, renonciation aux soins courants d’un cinquième des Français pour des raisons financières, services d’urgences saturés au moindre pic épidémique et permanence des soins hospitaliers menacée. On est loin des demi-mesures fiscales lourdes et complexes souvent dénoncées par la Cour des Comptes dans son rapport annuel. L’approche transversale de la santé et la médecine 4P doivent s’accompagner d’une rénovation de notre système de santé avec une approche holistique des soins fondée sur la personne et les relations interpersonnelles. Nous expérimentons en nous-mêmes quelque chose de la véritable activité originelle, quand nous exécutons des mouvements semi-volontaires et semi-automatiques pour échapper à un danger pressant : encore n’est-ce là qu’une bien imparfaite imitation de la démarche primitive, car nous avons affaire alors à un mélange de deux activités déjà constituées, déjà localisées dans un cerveau et dans une moelle, tandis que l’activité première est chose simple, qui se diversifie par la production même de mécanismes comme ceux de la moelle et du cerveau. Dérogeant à ses prérogatives institutionnelles, la BCE se réveille à son tour via le rachat des titres de dettes de la Grèce. Les Infos de l’Immobilier aime à rappeler ce proverbe chinois « L’argent ne rachète pas la jeunesse ». Exploitation sauvage, nihilisme et destruction battent leur plein, tandis que des populations immenses dévisagent leur condition avec des yeux désabusés. Tu donnes, sans t’en douter, un effort considérable. Les intérêts des possesseurs du sol sont trop identiques partout, sont trop soumis aux mêmes risques, pour que les propriétaires terriens d’Angleterre et d’Allemagne, dirai-je, n’essaient pas d’envoyer la force armée dont ils disposent au secours de leurs confrères de France. Dans l’immédiat, elle opère des transferts, allégeant la charge des uns et augmentant celle des autres. Elles portent moins sur le comique lui-même que sur la place où il faut le chercher. Et c’est beaucoup que d’en avoir plusieurs, car ces directions doivent converger sur un même point, et ce point est justement celui que nous cherchons. Mais c’est vrai qu’il est toujours plus facile de dire « non » aux initiatives. Rien de vivant ne sortirait de là. La vérité est que ce ne serait pas trop, ce ne serait pas assez ici de prendre l’intelligence entière. C’est ainsi qu’il devenait possible d’écraser les formules de Quesnay sous deux distiques de Voltaire ; de les envelopper, comme d’un linceul, d’une page de Diderot, de les enterrer à jamais sous cette pierre tombale qui s’appelle le « Contrat Social. Les mécanismes de sécurité doivent être définis et implantés pendant la phase de conception du produit. L’équilibre entre l’offre et la demande est rarement atteint pour les matières premières agricoles : l’offre est rigide à court terme, difficilement maîtrisable du fait de la longueur des cycles de production et des aléas climatiques… ces derniers ayant une influence sur la quantité et la qualité des récoltes. Mais le 15 janvier dernier, de manière totalement inattendue, la Banque nationale suisse (BNS), a décidé de ne plus étalonner sa monnaie à l’euro.

Publicités