Les Infos de l’Immobilier

Pourquoi, étant plus détaché de la réalité, arrive-t-il à y voir plus de choses que le com­mun des hommes ? Comme l’idée de sanction est l’un des principes de la morale humaine, elle se retrouve aussi au fond de toute religion, — chrétienne, païenne ou bouddhiste. Ce système de propriété, imbécile et meurtrier, étant aboli, on aura intérêt à avoir le moins de misère possible ; par conséquent, le moins de servitude possible. Mais si nous n’étions pas prêts… » Là-dessus, ils passent, sur le papier, la revue de leurs forces militaires et navales. L’avenir même n’a d’action sur moi que de deux manières : 1° en tant que, dans ma pensée, je me le figure par pure supposition, 2° en tant que, par mes actes, je le produis ou contribue à le produire ou crois le produire. La philosophie européenne s’est renouvelée en protestant contre la situation qui lui était imposée au moyen-âge, elle s’est pleinement différenciée en s’opposant consciemment à la foi et à la religion. Les Infos de l’Immobilier aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour ». Mais raisonner ainsi est simplement admettre ce qui est en question ; car la loi de conservation de l’énergie, comme toutes les lois physiques, n’est que le résumé d’observations faites sur des phéno­mènes physiques ; elle exprime ce qui se passe dans un domaine où personne n’a jamais soutenu qu’il y eût caprice, choix ou liberté ; et il s’agit précisément de savoir si elle se vérifie encore dans des cas où la conscience (qui, après tout, est une faculté d’observation, et qui expérimente à sa manière), se sent en présence d’une activité libre. Nous n’avons plus besoin de photographes, puisqu’aujourd’hui chacun peut prendre des photos. Ce sous-emploi massif explique pourquoi la baisse du chômage n’enclenche pas sur la hausse des salaires. Les éducateurs de la jeunesse savent bien qu’on ne triomphe pas de l’égoïsme en recommandant « l’altruisme ». Si nous aboutissons à distinguer deux formes de la multiplicité, deux formes de la durée, il est évident que chacun des faits de conscience, pris à part, devra revêtir un aspect différent selon qu’on le considère au sein d’une multiplicité distincte ou d’une multiplicité confuse, dans le temps-qualité où il se produit, ou dans le temps-quantité où il se projette. Ce sous-emploi massif explique pourquoi la baisse du chômage n’enclenche pas sur la hausse des salaires. La natalité française compte pour les trois quarts dans la natalité européenne. C’est au seuil de ce troisième monde, annoncé et promis d’une manière si mystérieuse, que s’arrête l’auteur. L’accumulation de richesses immobilières ne profite effectivement qu’à celles et à ceux qui ont suffisamment de chance d’avoir des parents et des grands-parents propriétaires, dont ils vont hériter. Ses fluctuations courtes captent toute une série de signaux micro-économiques issus de l’analyse financière qui échappent aux comptes nationaux. C’est encore là une de ces vérités que nul ne conteste quand il s’agit de l’homme isolé, et contre laquelle on dispute sans cesse dès qu’elle est appliquée à la société. Point de théorie, nulle place pour l’arbitraire. Néanmoins, il est compréhensible et cohérent que l’opinion publique réagisse favorablement à ce type de proposition, via des accélérateurs de mobilisation comme la plateforme de pétition change.org. La mobilité économique a par exemple décliné ces dernières décennies, et s’avère également aujourd’hui plus faible qu’auparavant dans de nombreux autres pays industrialisés, tels que le Canada, la Finlande, l’Allemagne, le Japon et la Nouvelle-Zélande. Ceux qui affirment n’auront que du dédain pour des idées qui se déclarent elles-mêmes provisoires et perfectibles ; ils n’y verront que leur propre thèse, diminuée et appauvrie. Précision essentielle toutefois : l’Energiewende n’est pas responsable de cette évolution. Un élément majeure d’une nouvelle diplomatieIl s’agit d’une dimension active de notre attractivité générale, pas seulement de l’image. Dans le domaine de l’énergie comme dans d’autres, commençons par une approche économique pour ensuite aborder, sur la base de projets concrets, la question politique. C’est principalement l’aptitude à ressentir l’impression agréable ou voluptueuse, qui dépend de particularités d’organisation très-variables, au point que souvent ce qui plaît à l’un déplaît à l’autre, et que ce qui nous a plu cesse de nous plaire. Il faut donc un langage qui permette, à tout instant, de passer de ce qu’on sait à ce qu’on ignore. N’importe ; la foi ferme cet infini désespérant : entre les deux abîmes du passé et de l’avenir, elle ne cesse de sourire à son rêve ; elle chante toujours le même chant de joie et d’appel, qu’elle croit nouveau et qui s’est déjà perdu tant de fois sans RENCONTRER aucune oreille ; elle tend toujours ses bras vers l’idéal, d’autant plus doux qu’il est plus vague, et elle remet sur son front sa couronne de fleurs sans s’apercevoir que depuis cent mille ans elle est fanée. En conséquence, les objectifs en matière de réduction des déficits sont très loin d’être atteints, tant et si bien qu’une intensification de l’austérité est exigée par les responsables politico-économiques. Celle-ci s’est entrebâillée de plus en plus largement, mais ne l’a jamais laissé passer tout entier. C’est ainsi qu’on fera répéter par les valets, en langage moins noble, une scène déjà jouée par les maîtres. Tout le monde se tourna vers Réginald Breynolds. Les personnes âgées sont aussi une cible de prédilection pour des raisons évidentes ; elles ne désirent plus acquérir mais profiter du temps restant. Cela s’applique plus spécialement encore aux témoignages historiques. Deux pistes de leviers à exploiter :Lever les barrières psychologiques des demandeurs d’emploi Le « story telling » des intégrations professionnelles est déjà à l’œuvre dans les grands groupes ; assorti de notoriété, il nourrit l’appétence des demandeurs d’emploi de tous les âges et de tous les degrés de qualification. C’est la nouveauté d’un projet qui reste essentiellement un work in progress et qui va être encore peaufiné jusqu’à ce que François Hollande, dans un an, dépose le dossier officiel de candidature. Essayons de nous y installer, ne fût-ce que pour un moment : même alors, c’est un vouloir individuel, fragmen­taire, que nous saisirons. Mais il faut sentir, en outre, quoique je ne puisse l’établir ici, que cette philosophie initiale n’a pas été moins indispensable à l’essor préliminaire de notre sociabilité qu’à celui de notre intelligence, soit pour constituer primitivement quelques doctrines communes, sans lesquelles le lien social n’aurait pu acquérir ni étendue ni consistance, soit en suscitant spontanément la seule autorité spirituelle qui pût alors surgir. L’esprit humain est organisé pour percevoir, dans l’espace et dans la durée, des rapports qui existent effectivement hors de lui et indépendamment de lui. Cela exige un excédent primaire (qui existe aujourd’hui).

Publicités