« La zone euro, une fabrique à crises Made in Germany »

Le degré de cohésion se mesure d’après la quantité de force qu’il serait nécessaire de dépenser pour rompre cet équilibre, c’est-à-dire par la quantité de mouvement qu’il faudrait ajouter au mouvement des atomes pour les rendre capables de triompher de leur résistance réciproque et de sortir de leur enchevêtrement.Ceux-ci n’apercevaient qu’une seule manière de savoir définitivement.À l’auteur on donnera le nom qu’on voudra, on ne fera pas qu’il n’y ait pas eu d’auteur.Elles pourraient dupliquer dans d’autres pays l’exemple de Hong Kong.Mais comment cette proposition aurait-elle le moindre sens, puisque l’image du système nerveux et de ses mouvements intérieurs n’est par hypothèse que celle d’un certain objet matériel, et que je me représente l’univers matériel dans sa totalité ?Si je choisis, au hasard, un volume dans ma bibliothèque, je puis, après y avoir jeté un coup d’œil, le remettre sur les rayons en disant : « ce ne sont pas des vers.Nous devons être déterminés à préserver nos libertés pour ne céder en rien à la terreur.Que la majorité le veuille ou non, le livre de Jean-Thomas Trojani va contraindre chacun à se positionner.Il est enfin parvenu à faire dépendre notre niveau de vie, notre pouvoir d’achat et nos emplois intégralement de la conjoncture économique, elle-même – on ne le sait que trop aujourd’hui – calquée sur les aléas des marchés boursiers et sur les profits du système financier.En imposant une réduction simultanée et rapide des déficits publics et le retour en quelques années à un taux d’endettement public inférieur à 60% du PIB, ce traité maintient l’Europe pour une dizaine d’années dans une période de chômage très élevé et de croissance faible.Sa Trinité est la Trinité chrétienne, sauf l’incarnation et la foi ; ses opinions sur la substance et la création sont conformes dans sa pensée, ou je me trompe fort, aux doctrines du concile de Latran ; elles s’écartent fort peu des théories alexandrines ; il explique la matière de la même façon et presque DANS LES mêmes termes que Plotin ; la réalité des idées divines, l’uniformité et l’analogie des lois qui gouvernent le monde, la loi de l’affinité et de la cohésion dans le monde corporel considérée comme une manifestation obscure de l’amour, c’est la pure doctrine platonicienne.Difficile donc d’évaluer l’humeur du pays sur la question du « in or out ».J’ai extrait de ce devenir une certaine moyenne de qualité que j’ai supposée invariable : j’ai constitué ainsi un état stable et, par là même, schématique.Tout le problème est la longueur de la période de transition.de larbin sans certificat, ses épaules en lutrin, sa peau vert-de-grisée qui semble imprégnée par toutes les saintes huiles, et ses oreilles en conques de bénitier.Il est resté capable de soulever les masses, on en a vu un exemple dans la Révolution française ; il peut provoquer le plus généreux enthousiasme ; il peut produire aussi un certain genre de fanatisme, beaucoup moins dangereux que le fanatisme religieux, mais qui a pourtant ses inconvénients.

Publicités