La France, une singularité irréformable ?

N’est-ce pas cette idée qu’on nous suggère ici en nous amenant à matérialiser, pour ainsi dire, la sympathie que nous établissons entre la fille et son père ?Et pourtant, si l’on rétablit l’idée de distraction qui doit servir d’intermédiaire, on voit ce comique très profond se relier au comique le plus superficiel.Que fais-tu, toi aussi ?Elle devient d’ailleurs de plus en plus difficile à mesure que nous pénétrons plus avant dans les profon­deurs de la conscience.Christian Navlet , propose un déroulé dont la méthode a été « testée » et améliorée auprès de dizaines d’élèves.Premier point : la France a connu une des périodes les plus prospères de son histoire entre 1871 et 1914, période où elle avait un des régimes parlementaires les plus instables du monde.Il apparaît désormais qu’en plus, elle se désintéresse complètement du sort de ses entreprises dans leur souci de protéger leurs créations, leur recherche, leur développement.Néanmoins, la décision suisse met tout de même en lumière certaines incertitudes sur ce que pourrait provoquer la sortie effective d’un pays.L’éventail qu’on déploie pourrait s’ouvrir de plus en plus vite, et même instantanément ; il étalerait toujours la même broderie, préfigurée sur la soie.Dans l’un, c’est une oscillation des parties sans déplacement du tout ; dans l’autre, le tout est poussé en avant.La variété des doctrines prouve la richesse et la puissance de la pensée : aussi cette variété, loin de diminuer avec le temps, doit augmenter les détails, alors même qu’elle aboutirait à des accords d’ensemble.

Publicités