HEC au féminin : des trajectoires en lumière

Ceci est particulièrement vrai pour les robots de services domestiques, qu’ils soient des robots jouets, éducatifs ou d’assistance personnelle.Le rassemblement d’hommes capables de conduire le changement dans des conditions nouvelles ; un parti, à lui tout seul, ne saurait assurer une telle rupture.Tandis que la première est d’autant plus pure et plus parfaite qu’elle se ramène mieux à des formules impersonnelles, la seconde, pour être pleinement elle-même, doit s’incarner dans une personnalité privilégiée qui devient un exemple.C’est en tout cas sur ce modèle que se sont développées nos économies occidentales depuis le milieu des années 1970.Une économie fondée sur les services aurait l’avantage de la durabilité et de la « réparabilité » des produits.ereputation, s’est fait un nom dans le milieu, en tant qu’ambassadeur aux pratiques numériques et aux nouvelles formes de médiation culturelle.La durée de l’univers ne doit donc faire qu’un avec la latitude de création qui y peut trouver place.Mais que font tous les autres  ? On peut légitimement annoncer qu’il est temps de s’en préoccuper. Il part alors du principe sympathique plutôt que du principe de l’intérêt personnel.De nombreuses réflexions sont déjà engagées et certains acteurs étrangers emblématiques ont déjà donné le top départ, comme Barclays Wealth, qui a lancé dès 2010 un programme d’investissement de 350 millions de livres sterling baptisé « Projet Gamma », Nomura ou encore Royal Bank of Scotland.Effectivement, ce serait un pléonasme, une expression inutile : mais il n’en est pas moins vrai que desirer et vouloir sont des actes de cette faculté intérieure que nous appelons en général la pensée, et que quand nous desirons ou voulons quelque chose, nous éprouvons une impression interne, que nous appelons un desir ou une VOLONTÉ : ainsi penser, dans ce cas, c’est sentir un désir.Les Alexandrins n’ont d’ailleurs fait, croyons-nous, que suivre cette double indication quand ils ont parlé de procession et de conversion : tout dérive du premier principe et tout aspire à y rentrer.

Publicités