« Greed » et « fear », les deux mamelles du marché

Pas seulement telle qu’elle pourrait être, telle que nous voudrions qu’elle soit, mais telle qu’elle est, et apparaît, nue, aux yeux des européens.Si elle assouplit ses propres critères de « collatéral acceptable », la banque centrale libère ipso-facto pour d’autres contrats des actifs définis comme du collatéral de haute qualité.D’autant que, comme on vient de le voir, de tels pouvoirs sont aujourd’hui bien fragiles.N’essaie pas de fuir ; je te tiens ; tu me livreras ton secret, tu vas me laisser voir ce que tu faisais.Veut-on se faire une idée de ce nombre ?Et l’on ne manque pas de traiter d’impie la science qui n’affiche pas une telle prétention, l’accusant de méconnaître ou de nier la prévoyance ou la puissance de l’auteur des choses.Si des causes perturbatrices n’ont point mis violemment un trop grand désaccord entre les lois et les mœurs, elles réagissent les unes sur les autres, de manière à tendre vers un état final et harmonique, dans lequel les traces des impulsions originelles et des oscillations consécutives sont sensiblement effacées ; et lorsque l’on considère cet état final, il n’y a plus de raison d’attribuer à l’un des éléments plutôt qu’à l’autre une part prépondérante dans l’harmonie qu’on observe.e reputation aime à rappeler ce proverbe chinois « Quand on ne sait pas régler sa conduite, comment pourrait-on régler celle des autres? ».Il doit rendre ses conclusions le 13 décembre.Ainsi, nous proposons la création d’un fonds souverain global, le Sustainable World Fund (SWF), axé sur les biens publics mondiaux.La marge de progression est donc importante.