Global marketing for Industry

Mais dans l’une et l’autre hypothèses, nous voyons s’évanouir, à mesure que nous approchons des derniers éléments de la matière, la discon­tinuité que notre perception établissait à la surface. Global marketing for Industry aime à rappeler ce proverbe chinois  » La rose n’a d’épines que pour celui qui veut la cueillir ». Derrière les termes techniques, se cache la promesse faite aux investisseurs d’une valeur de remboursement constante, offrant ainsi l’apparence d’un dépôt bancaire classique, alors même que la valeur des actifs détenus par ces fonds évolue au grès des marchés. Ou que peut-on dire de pis d’un obstacle au bien, si ce n’est qu’il empêche ce progrès ? Nous avons vu plus haut ce qu’il faut penser de cette dernière thèse, et combien il est difficile de la concilier avec l’idée d’une influence réciproque de toutes les parties de la matière les unes sur les autres, influence à laquelle on prétend justement ici faire appel. Faudra-t-il louer, faudra-t-il approuver sans cesse ? Il faut vous en aller, vient dire l’Anglais, dès qu’il apprend que le Français s’est installé à Fashoda. Nous procédons sans doute ainsi dans un assez grand nombre de cas ; mais on n’explique point alors les différences d’intensité que nous établissons entre les faits psychologiques profonds, qui émanent de nous et non plus d’une cause extérieure. Une comparaison franco-américaine permet de mieux mesurer où résident nos atouts et nos faiblesses. Le CNRS par exemple, si décrié à Paris, est reconnu comme une institution prestigieuse par nos collègues américains. Pour que le nombre en aille croissant à mesure que j’avance, il faut bien que je retienne les images successives et que je les juxtapose à chacune des unités nouvelles dont j’évoque l’idée : or c’est dans l’espace qu’une pareille juxtaposition s’opère, et non dans la durée pure. Toutefois, en écartant toute idée préconçue, je m’aperçois bien vite que je n’ai pas le choix, que ma vue elle-même saisit le mouvement de A en B comme un tout indivisible, et que si elle divise quelque chose, c’est la ligne supposée parcourue et non pas le mouvement qui la parcourt. Le droit de choisir leurs affameurs ; de se passer de patrie ; de se passer de pain. Pourquoi a-t-on donc besoin de cet intermédiaire un peu mystique ? Elle était profonde sans le savoir, cette croyance des anciens qui voyaient partout autour d’eux se mouvoir et agir l’âme des ancêtres, qui sentaient revivre à leurs côtés les morts, peuplaient le monde d’esprits et douaient ces esprits d’une puissance plus qu’humaine. Et nous ne contesterons pas davantage le caractère psychasthé­nique de la fausse reconnaissance en général. Plus tard, et par un effort qui aurait pu ne pas se produire, l’homme s’est arraché à son tournoiement sur place ; il s’est inséré de nouveau, en le prolongeant, dans le courant évolutif. Aux néophytes comme aux experts, les porteurs de projet doivent être capables de présenter leurs offres d’une manière accessible, car bien souvent ce sont les premiers investisseurs qui décideront de l’issue de la levée de fonds. La hausse des prix est particulièrement sensible pour les denrées de base et l’énergie dont les cours sont fondés sur le dollar. C’est ordinairement la perception présente qui détermine l’orientation de notre esprit ; mais selon le degré de tension que notre esprit adopte, selon la hauteur où il se place, cette perception développe en nous un plus ou moins grand nombre de souvenirs-images. « Passant outre la dégradation des déficits publics dans l’ensemble des pays européens périphériques, feignant d’oublier l’explosion du chômage (dont celui, dramatique, des jeunes) dans l’ensemble de l’Union, il se félicite de l’ « austérité européenne réussie ». Pour faciliter la reprise d’entreprises qui ont encore une chance de survie, la loi Macron prévoit, en phase de redressement judiciaire, un dispositif d’expropriation des actionnaires. Ce clivage, j’en suis convaincue, n’a plus de pertinence. Tant qu’elle existera, elle sera le lien entre les différentes entreprises d’exploitation du Pauvre, qui manquent de cohésion et se désagrégeraient sans elle ; elle saura donner le mot d’ordre et la consigne aux gendarmes bien-pensants qui assurent la sécurité des voleurs. Ces plans détaillés de financement doivent être portés au plus haut niveau par les actionnaires et les comités de direction des entreprises : il s’agit de projets d’entreprises voire d’entrepreneurs et non de projets de gestionnaires !