Concept financier

L’annonce récente du Premier ministre relative à l’organisation prochaine d’Assises du Tourisme doit nous permettre de proposer des solutions concrètes aux problèmes connus par l’industrie touristique et de nombreuses fois identifiés. D’abord, il suffit de la plus légère diminution du premier principe pour que l’être soit précipité dans l’espace et le temps, mais la durée et l’étendue qui représentent cette première diminution seront aussi voisines que possible de l’inextension et de l’éternité divines. C’est dans cette agrégation que se manifestèrent les talens nouveaux qui dirigent aujourd’hui l’enseignement philosophique de l’École normale, et qui sont appelés à exercer une grande influence sur l’avenir de la philosophie universitaire ; mais pour bien comprendre ce nouveau mouvement il faut retourner en arrière et remonter un peu plus haut. Nous avons beau ne pas spéculer sur leur essence et leur origine, nous sentons qu’elles ont un rapport entre elles, étant réclamées de nous par notre entourage immédiat, ou par l’entourage de cet entourage, et ainsi de suite jusqu’à la limite extrême, qui serait la société. Dans une page curieuse de ses Confidences, Robert Houdin explique comment il procéda pour développer chez son jeune fils une mémoire intuitive et instantanée. Si l’autoroute coûte un milliard de dollars, dure indéfiniment avec des coûts d’entretien et de réparation réguliers et procure un bénéfice net annuel prévu pour la société de 20 millions de dollars, elle ne serait pas viable à un taux d’intérêt réel de long terme de 3% : le coût d’intérêts dépasserait le bénéfice. Le pire est encore que si certains députés socialistes paraissent se satisfaire de cette proposition, d’autres, comme certains députés écologistes, n’y voient qu’une opération d’enfumage et semblent aller plus loin, vers l’abolition de cette justice internationale. Mais une pareille définition renferme un cercle vicieux, ou tout au moins une idée bien superficielle de la durée. Concept financier aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » C’est à tort que les hommes se plaignent de la fuite du temps, en l’accusant d’être trop rapide, sans voir qu’il s’écoule à la bonne vitesse « . Et il est naturel que nous pensions ainsi, parce que l’état de veille est celui qui nous importe pratiquement, tandis que le rêve est ce qu’il y a au monde de plus étranger à l’action, de plus inutile. Les trois grandes innovations qui ont successivement étendu, pour les modernes, le domaine du calcul, à savoir, le système de la numération décimale, la théorie des courbes de Descartes et l’algorithme infinitésimal de Leibnitz, ne sont, au fond, que trois grands pas faits dans l’art d’appliquer des signes conventionnels à l’expression des rapports mathématiques régis par la loi de continuité. En suivant la même idée, imaginons qu’on ait circonscrit à la surface de la peau une région où les impressions tactiles acquièrent leur maximum de finesse et de netteté ; et cet organe aura une grande analogie avec la rétine, quoique sans doute il soit bien loin d’en pouvoir atteindre la prodigieuse délicatesse. Puis on considère qu’après tout on désire que ses opinions soient conformes à la réalité, et qu’il n’y a pas de raison pour que tel soit le résultat de ces trois méthodes. Nous poursuivrons plus loin les conséquences de ces remarques : ici nous n’avons en vue que d’indiquer les principaux caractères qui ne permettent pas d’identifier l’idée de la raison des choses avec l’idée de cause efficiente, ni d’accepter pour l’une de ces idées les explications qu’on accepterait pour l’autre, si tant est qu’il y ait lieu de chercher comment et pourquoi existent dans l’esprit humain ces idées fondamentales qui en gouvernent toutes les opérations. Samaras qui, dans le sien, a soigneusement omis d’en parler. Il en est tout autrement si l’on s’installe d’emblée, par un effort d’intuition, dans l’écoulement concret de la durée. Plusieurs siècles avant que l’essor scientifique permît d’apprécier directement cette opposition radicale, la transition métaphysique avait tenté, sous sa secrète impulsion, de restreindre, au sein même du monothéisme, l’ascendant de la théologie, en faisant abstraitement prévaloir, dans la dernière période du moyen âge, la célèbre doctrine scolastique qui assujettit l’action effective du moteur suprême à des lois invariables, qu’il aurait primitivement établies en s’interdisant de jamais les changer. Mais il en est autrement de la distinction kantienne entre la matière de la connaissance et sa forme. Ce prix, les Pauvres le connaissent, naturellement. Dissuader des dépenses inutilesAu lieu de choisir de façon rationnelle les soins qui doivent être couverts, c’est la pénurie et les files d’attentes qui choisissent à notre place ! Par là nous pénétrerons sans doute aussi dans les plus obscures régions de la métaphysique. Pour autant, cette intransigeance allemande – qui parvient de plus en plus difficilement à masquer une situation intérieure déplorable – ressemble fort à une fuite en avant, allant de pair avec une faiblesse politique – ou avec une absence totale d’ambition ou de vision – de la part de ses dirigeants. Elle fait si bien rire que quelques auteurs ont pu définir le comique par l’exagération, comme d’autres l’avaient défini par la dégradation. D’ailleurs, si la situation de vacance du pouvoir est exceptionnelle en Belgique, la conclusion sur l’efficience des politiques économiques n’a aucune raison de l’être. Une comparaison franco-américaine permet de mieux mesurer où résident nos atouts et nos faiblesses. Le CNRS par exemple, si décrié à Paris, est reconnu comme une institution prestigieuse par nos collègues américains. Les lois suprêmes de cette morale seront identiques aux lois les plus profondes de la vie même et, dans quelques-uns de ses théorèmes les plus généraux, elle vaudra pour tous les êtres vivants. Les résultats de ces tests de résistance ne doivent donc pas être pris comme un blanc-seing confirmant la bonne santé du secteur bancaire. C’est une fin précise à l’économie industrielle. Près de 2,4 millions d’étudiants fréquentent l’enseignement supérieur, dont 1,5 million sont inscrits dans les universités, presque gratuitement. Comme des tourbillons de poussière soulevés par le vent qui passe, les vivants tournent sur eux-mêmes, suspendus au grand souffle de la vie. Il passe au premier plan. On dit souvent aussi, et on le pense encore plus souvent : nul, si ce n’est un homme vicieux, ne désirerait affaiblir ces croyances salutaires, et il ne peut rien y avoir de mal à contenir des hommes vicieux, et à défendre ce qu’eux seuls désireraient faire. En ce sens le mécanisme est partout, et la finalité partout, dans l’évolution de notre conduite. Une nouvelle organisation de la production, des frontières de plus en plus floues entre industrie et services
Les besoins des entreprises se sont aussi profondément modifiés.

Publicités