composite plus piscine : Un modèle social dépassé, pour reprendre l’expression de draghi

Créer un outil financier, une Banque Europe-Afrique pour l’Investissement et le DéveloppementCréer une Fondation qui soit le creuset de la réflexion et de la promotion de l’intégration Nord/Sud, comme la CEPAL (Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes) qui a été reconnue responsable en grande partie des grandes transformations structurelles et de développement en Amérique du Sud. Les cadres supérieurs étaient tellement désengagés qu’ils permettaient à leurs employés de se comporter comme des enfants vulgaires et trop payés. Mais mon but n’est pas d’examiner cette question théologique, et, après m’en être servi comme d’un exemple en logique, je l’abandonne sans vouloir préjuger la réponse du théologien. Les marchés financiers ont dès le départ identifié le talon d’Achille de notre Europe : la Banque Centrale Européenne (BCE) n’a pas le droit de financer directement les États et la solidarité financière entre États membres est interdite conformément au traité de Lisbonne. Mais le rêveur, au lieu de faire appel à tous ses souvenirs pour interpréter ce que ses sens perçoivent, se sert au contraire de ce qu’il perçoit pour donner un corps au souvenir préféré : le même bruit de vent soufflant dans la cheminée deviendra alors, selon l’état d’âme du rêveur, selon l’idée qui occupe son imagination, hurlement de bêtes fauves ou chant mélodieux. L’historien sera saisi du plus grand enthousiasme au contact des grandes œuvres des penseurs de tous les temps, au spectacle de l’immense énergie mentale et de l’imagination, du zèle et du désintéressement qu’ils ont consacré à leurs créations, et l’historien tirera le plus grand plaisir de toutes ces réalisations. Une doctrine nous avait paru jadis faire exception, et c’est probablement pourquoi nous nous étions attaché à elle dans notre première jeunesse. Il est trop évident qu’il faudrait dès lors, sans aucune discussion, adopter le pyrrhonisme le plus radical, et dire avec ce Grec « qu’on ne sait pas même que l’on ne sait rien ». Malgré les progrès de la gouvernance mondiale, nous vivons dans un monde de plus en plus fractionné. Si la représentation religieuse vraiment originelle est celle d’une « présence efficace », d’un acte plutôt que d’un être ou d’une chose, la croyance aux esprits se situe très près des origines ; les dieux ne paraissent que plus tard, quand la substantialité pure et simple qu’avaient les esprits s’est haussée, chez tel ou tel d’entre eux, jusqu’à la personnalité. Mais non ; on veut faire croire qu’on est vivant ; et l’on crie, et l’on braille, et l’on insulte ; on racole les passants et on les excite contre ceux que cette pourriture, Gamelle, appelait hier l’ennemi héréditaire. Modi a clairement insisté sur le fait que tout relâchement au travail constaté serait passible de sanctions. L’ouvrage de composite plus piscine nous invite ainsi à considérer le bonheur avec recul. Une situation différente, à l’origine de résultats semblables, est la présence de clivages multiples et se recouvrant mutuellement. Certes, les initiatives existent qui vont toutes dans le sens d’une économie « positive » que l’on pourrait plutôt qualifiée de bienveillante, en ce sens qu’elle cherche à sauvegarder un juste équilibre et un respect de chacun. Mais, quand on se résigne à un rôle de supplétif, la glissade le long du toit débouche sur des catastrophes mal déguisées quoique prévisibles. On pourrait ajouter, il est vrai, que le nombre des mondes capables de se passer de la mutabilité les uns aux autres est illimité, que la somme de mutabilité contenue dans l’univers est infinie, et que, dès lors, il n’y a pas plus lieu d’en rechercher l’origine que d’en prévoir la fin. Telle est la première méthode ; elle opère dans l’impersonnel. Ainsi, le courant qui arrive à la prise est alternatif et son invention remonte aux travaux de Thomas Edison (1847-1931) et de Nikola Tesla (1856-1943). Tels sont donc les deux modes divergents de connaissance par lesquels l’intelligence et l’instinct devront se définir, si c’est au point de vue de la con­naissance qu’on se place, et non plus de l’action. Assistant à cette matérialisation progressive, épiant les démarches par lesquelles la conscience s’extériorise, il obtiendrait tout au moins une intuition vague de ce que peut être l’insertion de l’esprit dans la matière, la relation du corps à l’âme. Les réformes se heurtent aux intérêts acquis des exportateurs, des entreprises publiques et de certains pouvoirs locaux. À côté de lui, Prudhomme n’est qu’une lamentable ganache.

Publicités