L’intervention publique à plusieurs niveaux – Une posture offensive

C’est à la fois un travers susceptible de lui faire manquer la rencontre avec les Français, méfiants face aux embrigadements couleur mashmallow.De son côté, la Banque centrale européenne est également confrontée à une crise existentielle car sa politique est désormais officiellement inopérante. Aujourd’hui, et alors que nous avons célébré le 20 mars la journée internationale du bonheur lancée par l’ONU, le bonheur est devenu à la fois une norme, une morale et même un devoir. Une question centrale d’aujourd’hui apparait et peut alors se formuler ainsi.C’est-à-dire dans le traité de Maastricht ? l’interdiction formelle du financement monétaire de la dette publique par la banque centrale, tout au moins sur le marché primaire. Une solution réside dans une politique anticyclique?: mesures de dissuasion envers des emprunts étrangers quand l’économie reprend, mesures de prévention envers la fuite des capitaux, quand elle ralentit. Le groupe l’a déjà fait dans trois de ses boutiques et compte équiper 40 points de vente (sur un total de 77) d’ici à la fin de l’année. Sur ce terrain, en dépit de difficultés résiduelles d’intérêts, la France du Grenelle de l’environnement pourra toujours trouver un répondant et, le cas échéant, un aiguillon.Même L’Accord sur la Qualité de Vie au travail invite l’entreprise à revoir sa façon de fonctionner. Victor Sossou travaille également à l’élaboration de « l’Indice de positivité de l’économie » dans le cadre de la mission.C’est là un défi à la mesure de notre temps : car la protection de l’environnement, la gestion de la conflictualité ou l’impérieuse régulation de la finance internationale appellent aussi la construction de politiques globales associant des coalitions hétérogènes d’acteurs du Nord et du Sud.Cinq sphères sont explorées : professionnelle, affective, éthique, culturelle et corporelle. Les marchands ne doivent donc pas oublier que le client attend avant tout d’eux une vraie relation humaine  !Les Suisses seront amenés à se prononcer sur la création d’une allocation universelle en 2015. La production scientifique, justement, place le CNRS au sommet de la reconnaissance et de la coopération internationales aussi bien dans les nanotechnologies que dans les sciences humaines.Comme les individus et les sociétés s’enrichissent, ils entrent en contact mutuel plus étroit virtuellement grâce aux technologies de communication, et physiquement grâce à la croissance démographique, à l’urbanisation et aux voyages.

Publicités